Des écoliers lyonnais découvrent Madagascar

Mardi 11 février 2020 : point final de l’action de sensibilisation menée au dernier trimestre de 2019 dans une école primaire de Lyon,  la dégustation des fruits séchés de la coopérative Tsinjo d’Andranovelona et l’exposition-vente à destination des parents d’élèves ont été un franc succès. A l’initiative de Brigitte Mermillot-Blardet, institutrice à l’école primaire Jean Rostand de Lyon (6e), Caroline et Andy, nos 2 étudiants en service civique, ont travaillé durant plusieurs semaines avec des élèves de 3 classes de CE1 sur Madagascar.  Leur projet : sensibiliser les enfants à la réalité du monde et à la notion de solidarité. Après plusieurs rendez-vous consacrés à la découverte de la grande île sous ses multiples aspects (traditions, alimentation, faune, flore, etc.) les enfants et leurs parents étaient conviés à une dégustation de fruits séchés, accompagnée d’une expo-vente et d’une projection de films et diaporamas présentant les différentes actions d’AMADEA à Madagascar. Préc 1de6 Suiv. Les écoliers ont affiché sur des panneaux leur compréhension de Madagascar. La réunion de clôture de cette opération de sensibilisation inédite (à laquelle participait également Cécile Labalette  et Erick Haas)  a permis d’associer les parents au travail scolaire de leurs enfants, mais également de les sensibiliser aux différentes actions menées par AMADEA à Madagascar. L’exposition- vente, quant à elle, a remporté un très grand succès et le stand a été littéralement dévalisé de tous les menus objets apportés. A noter que l’association des parents d’élèves et l’école Jean Rostand ont également fait un don à...
Un sans-faute pour la dictée ludique d’Aunac/Charente

Un sans-faute pour la dictée ludique d’Aunac/Charente

Samedi 8 février,  Ambiance studieuse et concentrée à la salle des fêtes d’Aunac-sur-Charente. Comme chaque année,  la dictée ludique d’Amadea a fait le plein de participants. Au final, l’après midi a été amical et joyeux. Il n’y a même pas eu de punitions. Comme la dictée n’était pas très facile (pour ne pas dire qu’elle était un peu difficile …), chaque participant a pu repartir avec 2 livres. Une petite collation a été offerte, chacun ayant droit à autant de douceurs qu’il y avait de fautes sur sa copie...