Pépinières villageoises

Les groupements paysans du secteur de Fihaonana ont initié des pépinières villageoises qui produisent des jeunes plants, des greffons de fruitiers ou d’arbres destinés à la construction ou la combustion. Les plantations sont, en outre, un moyen efficace de protection des sols.                             Travail dans la pépinière                                                          Plantation sur site Ce projet a reçu le soutien du conseil général de...

Journée Internationale de la Femme

  AMADEA célèbre tous les 8 mars la journée internationale de la femme dans les villages où elle intervient habituellement. En 2005 une célébration toute particulière a eu lieu à Ankarefo – au centre de réinsertion des sans-abris-avec Marcel Grégoire, membre du CA. Il y avait deux journalistes présents (presse écrite L’Express et radio nationale RTM). Un tournoi de foot-ball féminin a précédé le repas pris en commun.                                      « Au programme, il y a eu danses et chants folkloriques. Une chanson a célébré l’Amadea et nommément Patrick (chef de programme), c’était drôle et touchant. Démonstration par notre pâtissier attitré avec des recettes de gâteaux faciles et pas chères – nous avons offert deux fours artisanaux aux deux groupements les plus assidus aux formations de notre animatrice et du médecin qui l’accompagne et nous avons fait une dotation de matériel de cuisine pour tous les groupements. Ils sont au nombre de 5 dans la commune de Fihaonana. Déjeuner avec des représentants des groupements et les invités. » « Des femmes du centre d’Ankarefo (village d’insertion) se sont constituées en groupement, elles sont maintenant traitées au même titre que tous les autres groupements de paysans appuyés par AMADEA. »                       Danses et musique :d’ordinaire seuls les hommes peuvent jouer du tambour « A Mahambo, les groupements de femmes se sont rendus à Tamatave car la femme du président Ravalomanana y était. Quand je suis passée à Mahambo fin février, des représentantes des groupements de femmes de Mahambo (ils sont nombreux) sont venues me voir pour demander au Centre Nomena de participer à leurs frais de déplacement ou à l’achat de lamba (pagnes). Nous...