Pisciculture et Rizipisciculture

Depuis quatre ans, AMADEA fournit des alevins aux paysans que l’association encadre et qui souhaitent se livrer à cette « nouvelle  » activité, d’une part pour la diversification alimentaire (source de protéine) et d’autre part comme AGR (activité génératrice de revenu).

L’année 2005 a constitué un tournant pour l’activité piscicole, avec la mise en place par AMADEA d’un complexe d’élevage pour la production d’alevins. AMADEA a aménagé des rizières pour construire des bassins destinés à cette activité et dont l’objectif sera, à terme, de produire 100 000 alevins.

Ce projet a reçu le soutien technique de la pisciculture « Ferme du Ciron » de Trèpelède (47) et le soutien financier du conseil régional d’Aquitaine.

En 2008, une action a été engagée avec le soutien financier du Sivom de Luynes-Fondettes-St Etienne de Chigny pour l’amélioration de la gestion de l’eau. Les travaux ont permis d’alimenter les bassins, tout particulièrement en période de ponte qui correspond à la saison sèche, ainsi que les villages situés en aval. Grâce à cette opération, les villageois disposent maintenant de bornes fontaines à proximité de leur domicile.

 

« C’est sur ces premières pierres que nous souhaitons bâtir le rêve d’un système intégré malagasy. »  Dans les coulisses depuis 2013, un partenariat s’est aussi mis en place entre AMADEA, Tif Rabé et Théo Bloche, deux jeunes qui ont pour belle ambition de développer l’activité de la pisciculture à Madagascar en partageant connaissances et compétences avec les paysans malgaches. Ainsi, en 2019, c’est sur le site de Fierenana que la Vallée Bieau souhaite concrétiser, avec le soutien de AMADEA, la première étape de ce projet. L’objectif est d’augmenter les rendements des bassins de la zone agricole en utilisant au mieux les techniques d’agro-écologie.

Le développement des activités de pisciculture et de riziculture entre ainsi dans la logique économique et écologique d’AMADEA : préserver l’environnement tout en aidant les populations rurales de Madagascar à atteindre le seuil d’auto-suffisance alimentaire et générer des revenus supplémentaires par la vente des excédents.

Articles en lien :

Opération eau et pisciculture:

                                  Ce projet consistait à résoudre le problème d’eau potable pour le village de Fierenana et de disponibilité de l’eau durant la saison sèche pour des bassins piscicoles. AMADEA a décidé, dans le cadre d’un programme de lutte contre la...

index