La savonnerie d’Andranovelona

Après la réussite du projet de sécherie dans le village d’Andranovelona, situé dans la commune de Fihaonana, AMADEA et le groupement des VTTMMA (fédération de groupements agricoles associés à AMADEA) ont lancé ensemble une nouvelle initiative : la création d’une savonnerie artisanale.

Projet soutenu par la région de la Nouvelle-Aquitaine.

Tout comme la sécherie, ce projet s’ancre dans la volonté d’AMADEA de fournir différentes activités génératrices de revenu (AGR) aux paysans, en lançant une nouvelle production artisanale pouvant être reproduite sur le long terme. Cela implique de former les paysans, tant par la sensibilisation et la connaissance des plantes endémiques de l’Île, que par l’acquisition des techniques de saponification.

C’est dans cet objectif que sont intervenues Solen et Yampa, partenaires d’AMADEA depuis 2015. Fortes de leur expertise en saponification à froid – technique réputée pour la préservation particulièrement efficace de la qualité et des propriétés des ingrédients – elles sont venues sur place pour former les paysans d’Andranovelona.

Les deux artisanes de F’Anes de Carottes (c’est le nom de leur savonnerie située en région Nouvelle Aquitaine), ont ainsi pu échanger et former les artisans locaux pendant près de deux mois, de janvier à février 2017.

Les savons sont produits à partir des ingrédients locaux, qui découlent souvent des autres activités des paysans de la zone, permettant ainsi une forme d’économie circulaire.

La biodiversité extraordinairement élevée de la nature malgache permet de multiplier textures, couleurs, odeurs et propriétés des savons, diversifiant ainsi leur utilisation : toilette, lessive, vaisselle, atelier…
De même, la fabrication des savons s’effectue selon un processus naturel et écologique, depuis la récolte des plantes et des fruits jusqu’à l’emballage qui est réalisé à partir de fibres naturelles ou d’écorces.
Cela incite aussi les habitants à connaître, protéger et préserver cette biodiversité sur le long terme.

Les excédents de la production de la savonnerie sont vendus à  Tananarive ou encore en France.

L’exportation et la promotion des savons en France, permettent de faire connaître et valoriser la savonnerie et les actions d’AMADEA à Madagascar. Cette activité représente une source de financement supplémentaire pour les actions entreprises sur l’Île tout en offrant un premier débouché commercial, dans le cadre d’un échange durable et équitable.

Articles en lien :

Du nouveau dans la zone artisanale d’Andranovelona

Développer une nouvelle activité, à côté de l’unité agro-alimentaire de la coopérative Tsinjo, tout en préservant et valorisant des plantes endémiques de l’île, c’était l’objectif du laboratoire et de l’atelier de savonnerie, créés en 2017 avec le soutien de la Région Aquitaine.

Projet de savonnerie

Fabriquer des savons avec toute la richesse qu’offre la biodiversité de Madagascar : un nouveau challenge est lancé avec Amadea. Un projet « porteur  » : voir la video Après la formation d’un mois donnée par Solen et Yampa de l’atelier F’Anes de Carottes à une quinzaine de paysans partenaires d’Amadea, ces derniers ont décidé de créer une savonnerie artisanale dans le village d’Andranovelona au Nord-Ouest d’Antananarivo. Apprendre les techniques de la saponification à froid a été une découverte passionnante pour les paysans mais les formatrices aussi ont été émerveillées par la richesse qu’offre la nature pour donner aux savons une palette inépuisable de texture, de senteurs et de couleurs. Ce mariage du savoir-faire de la saponification à froid et des plantes de Madagascar a permis de créer des savons originaux et qui, surtout, sont totalement biologiques. La qualité sans pareil des huiles essentielles tirées des plantes endémiques de Madagascar vient enrichir les recettes typiquement malgaches des savons fabriqués à l’issue de cette formation : savon au curcuma, au niaouli, au katrafay, au combava, au masonjoany … Une véritable recherche a été lancée pour travailler odeurs, couleurs et propriétés des savons.          Un grand merci à l’atelier F’Anes de carottes pour son implication dans l’émergence de ce projet ! Des locaux ont été construits et équipés; les premières personnes formées ont pu former à leur tour d’autres paysans. La production a pu commencer. Cet investissement a permis de créer une nouvelle activité génératrice de revenus pour des familles qui vivent dans des zones rurales enclavées, pour celles qui fabriquent mais aussi pour celles qui cultivent les plantes nécessaires à la composition des...

Logo Nouvelle Aquitaine