Formation professionnelle

Photos AMADEA – 2001©

Chaque activité qui se rapporte à l’agriculture ou à l’élevage peut faire l’objet de demandes de conseils de chaque paysan à ses homologues paysans relais ou aux techniciens d’AMADEA. Ces derniers effectuent des tournées régulières dans chaque zone. Des formations groupées sont aussi effectuées si le nombre de demandeurs le justifie. Suite à des demandes locales, diverses formations, dans des secteurs
d’activités variés, ont été mises en place.

I - AGRICULTURE

- Apprentissage de la culture fourragère et la conservation du fourrage par la confection de foin.
– Amélioration de la production rizicole
– Diversification de la culture maraîchère
– Augmentation de la culture vivrière pluviale (haricot, manioc, soja…)
– Mise en place et gestion de pépinières.

 

                                                         

Photos AMADEA – 2002©

II - ÉLEVAGE

Apprentissage et perfectionnement de techniques et gestion d’élevage :

- Bovin, porcin
– Piscicole
– Avicole
– Apicole

                                                     
 
 
Photos AMADEA – 2002©
 
 
III - MENUISERIE

A Madagascar, le travail du bois est généralement un travail grossier alors que la qualité même du bois peut permettre de belles réalisations. Des menuisiers bien formés pourraient en tirer des revenus non négligeables.

 

                                               
 
 
Photos AMADEA – 2002©
 

Une formation de base en menuiserie a eu lieu dans le secteur de Mahazaza ( 50 km au nord d’Antananarivo).

IV - MORICULTURE

                                                    

Photos AMADEA – 2002©

V - SERICICULTURE

                                    

Photos AMADEA – 2002 ©

VI - TISSAGE

Une activité de tissage a été mise en place en prolongement de la production de soie dès 2002 puis en 2005, grâce à une bourse de l’ambassade des Etats Unis, une activité de filage a vu le jour.

 

                                

Photo AMADEA – 2002©                       Photo AMADEA – 2006©

VII - COUTURE - TRICOT - BRODERIE

                                                   

Photos AMADEA – 2002©

VIII - VANNERIE

                                

Photos AMADEA – 2002©

IX - CUISINE - PATISSERIE

                                 

Photos AMADEA – 2002©
Utilisation de nouveaux aliments.

X - FORMATIONS DIVERSES ET JEUNES

Insertion de Sans Abris à Ankarefo


                                                          

En 1997 (à droite) et 2001 (à gauche)

Le centre d’Ankarefo héberge des sans-abris de la capitale, « déplacés » sur ce site en Août 1997 par les autorités malgaches au moment des jeux de la Francophonie.

Dès le départ, une expérience de micro-crédits a été tentée. Elle a permis de voir que certains avaient de réels dons (tissage, couture, confection de filets de pêche, pâtisserie locale..) Malheureusement, ces familles n’ont jamais fait de projets à moyen terme et bien qu’ayant retiré beaucoup de revenus avec leurs investissements initiaux, toutes ont vendu (à l’exception de 4 familles) les outils de travail dès le moindre besoin en liquidité.

La formation a alors été orientée vers la production de produits susceptibles d’être vendus sans difficulté : balais, paniers, sandales, tapis, sets de table…Des formations en broderie et couture sont aussi dispensées.

Un atelier bois a été mis en place : cet atelier a déjà permis d’équiper les écoles et de fabriquer les métiers à tisser.

Une décortiquerie pour le riz a été installée qui a attiré les paysans des alentours.

Le site ne disposant que de terres de tanety (terrain sec en dehors de la période de pluie) Amadea a loué des rizières à des paysans de la zone et des cultures de contre saison (légumes, pommes de terres) y sont faites entre les campagnes rizicoles.

Pour ne pas isoler le site de la population rurale des alentours, le même programme de développement villageois global est en cours avec les villageois de la zone. Un barrage à vocation agricole a été construit avec l’aide financière d’une association allemande.

 

Formation des jeunes déscolarisés

La « maison de l’AMADEA » comme l’appellent les habitants de Mahazaza, est un véritable point-relais. On y voit se succéder tout au long de la semaine des activités de nature très diverses telles que réunions, formations et ateliers pour les jeunes (informatique, couture, français, tricot et cuisine).

Ces activités s’adressent principalement aux jeunes déscolarisés d’Antanetibe-Mahazaza, commune rurale située au nord d’Antananarivo dans le district d’Ambohidratrimo. Elles leur offrent des formations courtes qui les « remettent en selle » pour affronter la vie professionnelle : trouver du travail ou lancer leur propre activité.
Ces ateliers sont aussi des lieux de rencontres et d’animation qui contribuent au mieux-vivre à la campagne.

Dans une autre commune rurale, Fihaonana, la même démarche est en cours de duplication.

-          Les cours d’informatique à Mahazaza
Le centre dispose d’une petite salle d’informatique au rez-de-chaussée de la maison d’AMADEA à Mahazaza, équipée d’ordinateurs portables. Les cours d’informatique ont lieu le vendredi et le samedi et se déroulent en trois sessions d’une durée de deux à trois heures. Les cours lancés en 2015 permettent aux élèves de s’entraîner au traitement de texte et autres outils bureautiques, aux logiciels son et image et à la navigation sur internet. La formation est professionnelle. Elle vise à donner une chance aux jeunes désireux de mieux maîtriser l’outil informatique, devenu indispensable pour s’insérer dans la vie active. Un problème persiste néanmoins; les cours accueillent en moyenne sept à dix élèves et seulement quatre ordinateurs sont fonctionnels. Ils doivent donc partager un ordinateur à plusieurs pour s’entraîner, ce qui ralentit considérablement leur apprentissage. Les sessions ont lieu de février à octobre, avec chaque année de nouveaux élèves ce qui permet à plus de jeunes d’accéder à ces formations. Fano, le formateur, tient lui-même le « cyber café » du village.

debutant informatique     cours informatique

Le matériel est exclusivement portable du fait des problèmes électriques et du risque de vol.

-          Les cours de cuisine à Mahazaza
Dans le même esprit que la formation informatique, la formation cuisine- pâtisserie a pour but l’apprentissage de recettes aux élèves désireux de se lancer dans une activité professionnelle dans ce domaine. A terme, ils pourront ainsi travailler dans une boulangerie, une « gargotte » (petites échoppes) ou développer leur propre activité. Chaque semaine de février à septembre, les jeunes de la formation cuisine réalisent cakes, madeleines, pizzas, génoises et autres pâtes à choux. Une fois la confection de ces petits délices maîtrisée, les jeunes proposent leurs services pour faire les gâteaux pour les événements familiaux.

Les cours ont lieu une fois par semaine dans le bâtiment annexe à la « maison de l’AMADEA ». Un four économique à charbon est mis à disposition à cette occasion. La responsable de cette formation, Fanja, est chargée de se procurer chaque semaine les ingrédients financés  par AMADEA. Bien entendu, les cours se terminent toujours par un atelier dégustation!

Préparation du cours

Préparation du cours

    
cours de cuisine
L
‘apprentissage se fait dans les conditions locales qui seront celles que rencontreront ces jeunes
lorsqu’ils seront amenés à intervenir pour un événement familial.