Electicité solaire dans 3 bâtiments pour la formation et le développement de la sériciculture

Electicité solaire dans 3 bâtiments pour la formation et le développement de la sériciculture

Développer des activités génératrices de revenus.  (voir les produits obtenus dans la page artisanat)

 

AMADEA travaille depuis des années pour la relance de la filière soie. Ses locaux étaient devenus trop exigus pour permettre une véritable activité de filage et tissage ouverte aux paysans intéressés. L’objectif à terme est de concerner un millier de familles (l’action d’Amadea touche actuellement 300 familles) .
Activité génératrice de revenus, la sériciculture permettra à ces familles d’améliorer leur condition de vie et contribuera par là même à lutter contre la pauvreté en milieu rural (effet de levier sur toute la région). D’autant plus que les périodes d’élevage des vers sont en général de 3 à 4 par campagne annuelle et se répartissent pendant la période de disponibilité de feuilles de mûrier, de septembre à mai :
- 1ère période : mi septembre à novembre
- 2ème période : novembre à mi décembre
- 3ème période : mi décembre à mi mars
- 4ème période : mi mars à mai
A l’exception de la dernière, les élevages se déroulent donc en grande partie en dehors des périodes d’activité agricole traditionnelle d’où leur intérêt encore plus grand pour des femmes qui ont peu d’opportunité de revenu par ailleurs.

 

labo soie

Dans ce cadre là, 3 nouveaux bâtiments ont été construits à côté de la grande maison d’Amberomanga. Du matériel a été acquis pour toutes les activités de transformation des cocons avec l’objectif de les rendre disponibles pour les paysans.
Si nombre d’activités se font en plein air ou chez les habitants, la production d’œufs de bombyx, le filage et le tissage nécessitent des matériels spécialisés et des locaux pour les recevoir. Ces locaux servent aussi pour des réunions de formation ou de sensibilisation et pour l’hébergement temporaire des étudiants et bénévoles.

La nuit arrive tôt et dès 17h30 il est nécessaire de stopper le travail faute d’éclairage. Lorsqu’il est malgré tout nécessaire de poursuivre, un groupe électrogène est mis en route.
Pour éviter cette source polluante, bruyante et coûteuse dont, de surcroît, l’approvisionnement impose un trajet de près de 15km sur une piste défoncée, impraticable par temps de pluie, il a paru évident qu’il fallait équiper ces locaux en électricité. L’électrification rurale traditionnelle ayant beaucoup de mal à se mettre en place, en 2012, Amadea a décidé d’équiper ces locaux en énergie solaire.

 

materiel-solaire                       panneau-solaire

L’électricité solaire dans les locaux d’Amberomanga facilite les formations et la relance de la filière soie. Elle permet la réfrigération des cocons, l’éclairage, l’équipement audiovisuel pour les formations et offre un accueil plus adapté pour les bénévoles qui viennent sur place dispenser des formations, avec possibilité de recharger les téléphones et les ordinateurs. Ces locaux servent également pour l’hébergement de bénévoles et d’étudiants stagiaires, malgaches et français.

filature                                                     tissage

Salle de filature                                                                               Salle de tissage

En novembre 2015, l’équipe a pu bénéficier d’une formation dispensée sur place par une professionnelle très expérimentée. Les techniques de teinture et de tissage ont connu une progression considérable. Tous en sont reconnaissants et s’emploient à tirer le plus grands profits des savoir-faire transmis.

  Formation soie                     Tissage

.Logo-Poitou-Charentes                  Logo-Charente

Le projet d’électrification a été réalisé avec la participation financière de la région Poitou-Charentes et du Conseil général de la Charente

Soumettre