Suivi Vélos et Motocyclettes sur tous les sites amadea


moto                                                                   scooter

Cette opération avait débuté en décembre 2002; nous faisions alors  appel à vous pour nous aider à équiper nos techniciens et nos paysans relais en vélos. Cet appel a été largement entendu, puisque, grâce à votre contribution, ils ont pu parcourir les différents sites et effectuer les 10 à 20 km quotidiens de déplacement avec beaucoup plus de facilité : la qualité du travail et le suivi des activités des paysans s’en trouvent améliorés. Depuis d’autres vélos ont été expédiés et des motocyclettes achetées car les zones d’intervention sont en constante expansion.
Votre générosité nous avait permis en outre d’assumer une part des frais d’expédition à Madagascar d’un camion chargé de matériel collecté en France grâce à notre réseau d’actifs. Le matériel envoyé a été affecté aux secteurs agricole et de santé, il a assuré aussi l’équipement des centres d’enfants et permis la dotation des bibliothèques-ludothèques…

 

Le camion lui-même a facilité le ravitaillement des différents sites en matériels, semences, composts…, ce qui, avec le développement de nos activités, a représenté des quantités considérables (pour ne citer que des exemples : près de 5 tonnes de semences de riz à collecter et à distribuer par an, près de 2 tonnes de semences vivrières…des centaines de tonnes de compost à épandre sur nos différents sites pilotes, des milliers de plants à transporter pour la moriculture et le reboisement…), des tonnes de matériaux. Un tel outil nous a permis de réduire les distances et d’augmenter encore plus notre capacité d’action.(2002-2003). Ce camion a été revendu en 2012 du fait de l’augmentation du prix du carburant, de sa consommation importante et de la fin des travaux de constructions (zone de Mahitsy, Antsirabe et Mahambo).  Nous tenons à remercier ici, les actifs du comité Centre Ouest Atlantique qui ont œuvré à ce projet d’expédition.

Depuis la rentrée 2010 les institutrices ont elles aussi reçu un vélo car certaines devaient marcher plusieurs heures chaque jour pour rejoindre leur classe.

La grande majorité des intervenants a été dotée de vélo ou mobylette voir d’un scooter suivant les sites d’intervention. Il reste encore quelques personnes à équiper. Les déplacements se font plus rapidement ce qui augmente le temps d’intervention et surtout permet des actions dans des zones très éloignées.

Fin 2014, deux petites motos sont venues compléter l’équipement car la « duplication » des actions de développement sur de nouvelles communes a considérablement accru les distances à parcourir.

Plus AMADEA développe ses actions, plus les déplacements deviennent importants. Comme les perspectives sont d’intégrer petit à petit, en tache d’huile, les villages en périphérie, les besoins en locomotion ne feront que croître… et l’opération se poursuit… et en 2017-2018 il va falloir équiper les équipes de 10 motocyclettes supplémentaires sans compter les nombreux vélos qui sont à expédier. La zone d’intervention mesurant actuellement 35 km de large sur 70 km de long. 

Soumettre