Un repas quotidien contre l’absentéisme scolaire en période de soudure alimentaire.

Les parents préparent eux-mêmes les repas de leurs enfants  A Madagascar, la période qui va de fin janvier à mi-avril est critique pour l’alimentation des populations, notamment en milieu rural. C’est ce que l’on appelle la période de soudure alimentaire, entre la fin des réserves de riz et la nouvelle récolte. Cette pénurie se traduit également par une flambée des prix et les familles les plus pauvres ont beaucoup de mal à se nourrir et faire plus d’un repas par jour. De ce fait, l’absentéisme scolaire augmente considérablement à cette période de l’année, car les enfants sont trop fatigués pour marcher jusqu’à l’école, ou somnolent en classe quant ils y viennent. Pire certains – même les plus jeunes – sont contraints de quitter l’école pour chercher du travail et aider financièrement leurs familles. Par la suite, certains d’entre eux ne reviennent plus à l’école. Le projet VAHATRA Afin de lutter contre le phénomène récurrent de sous-nutrition et d’absentéisme à l’école, AMADEA et UEPLM (Association « Un enfant Par La Main ») ont mis en place un soutien ponctuel aux cantines scolaires dans des écoles participant au programme VAHATRA. Grâce à ce soutien, les enfants de 9 écoles situées dans la province de Tananarive bénéficient, tous les jours de la semaine, d’un repas ou d’une collation améliorée.     L’objectif du projet est double : Limiter la sous-nutrition des enfants en période de soudure alimentaire Lutter contre l’absentéisme scolaire Durée du projet : du 28 janvier au 20 avril 2019 Budget : pour les 9 écoles concernées, il s’élève à 17 000€ soit 41€/enfant pour les 57 jours que dure la période de...

Agriculture familiale et partenariats

Pendant l’année 2014, AMADEA a répondu favorablement à la demande de villageois de trois nouvelles communes, convaincus par ce qu’ils ont pu constater de l’évolution sur les communes où AMADEA était intervenue pour le développement de l’agriculture familiale. Ces villages sont situés sur le pourtour des zones habituelles d’intervention d’AMADEA,sur les communes de AMBOHITROMBY et MAHAVELONA. Il s’agit de la duplication des actions d’AMADEA, décrites dans les différentes pages de ce site, en particulier celles consacrées au développement. Des fonds supplémentaires ont dû être engagés pour l’achat de matériel, intrants, semences, pour les formations, l’accompagnement technique, les déplacements etc etc. Un envoi par container est venu compléter le tout : semences indisponibles à Madagascar, matériels agricoles, vélos mais aussi gros matériel pour la maintenance. Du fait des distances de plus en plus importantes à couvrir, deux techniciens ont été dotés de motocyclettes. Ces réalisations ont été faites avec le concours financier de Pays de Savoie Solidaires, de la région Aquitaine, la région Poitou-Charentes et le conseil général de Charente. Agriculture familiale: Cette année 2014 qui célèbre l’année internationale de l’agriculture familiale est l’occasion pour tout le monde de constater que, finalement, c’est la forme d’agriculture qui est la plus à même d’apporter une réponse aux plus grands défis que nos sociétés actuelles doivent relever, bien au-delà de la simple sécurité alimentaire. Amadea veut promouvoir une agriculture centrée sur l’homme et respectueuse des valeurs de celui qui la pratique et, sans l’avoir nommée ainsi, elle a toujours promu l’agriculture familiale car elle apparait comme la plus à même de permettre la gestion rationnelle des ressources naturelles et la préservation de...