Les Groupements Agricoles

Adopter des techniques plus productives :

 

Dans le domaine de l’agriculture, l’amélioration de la production passe par la mise à disposition de semences de qualité et l’amélioration des techniques utilisées.

C’est le rôle permanent des équipes d’AMADEA : sensibiliser les paysans sur l’intérêt pour eux d’adopter de nouvelles techniques de culture plus productives et qui préservent leur environnement.

C’est en effet suite à une demande exprimée par les paysans eux-mêmes qu’AMADEA va élaborer à leurs côtés les divers projets qu’ils souhaitent mettre en place. l’association leur apporte les informations sur les programmes et sur les possibilités d’aide qui existent, mais dont ils n’ont pas connaissance du fait de leur isolement. 

Quel accompagnement ?

 

AMADEA  guide également les paysans dans la rédaction des dossiers liés à ces projets. 

Pour l’encadrement de ses actions sur le terrain, AMADEA emploie des techniciens malgaches (agriculture, environnement, élevage, pisciculture et moriculture-sériciculture) qui possèdent une solide expérience, acquise dans le public comme dans le privé.

Celle-ci est d’ailleurs régulièrement renforcée par des formations spécifiques orientées vers les secteurs qui répondent aux demandes exprimées par les paysans. Enfin, AMADEA s’appuie également sur les compétences de structures publiques et d’ONGs spécialisées.

Par exemple, AMADEA travaille régulièrement en partenariat avec un organisme officiel de recherche agronomique, la FOFIFA, pour cultiver et sélectionner les variétés de haricots les plus nutritives et les plus résistantes. Elle distribue et vulgarise ensuite ces variétés auprès des paysans, dans ses différentes zones d’intervention.

L’action d’AMADEA a d’abord porté sur un appui à la réalisation de l’autosuffisance alimentaire. Pour cela, AMADEA a développé avec ses paysans partenaires :

- La production rizicole, par la fourniture de semences améliorées issues d’un centre de recherche spécialisé dans le domaine du riz et la mise en pratique du SRA (système de riziculture améliorée). La production à l’hectare a pu ainsi être triplée voire quintuplée.

- La production maraîchère, en fournissant l’appui technique et des semences sélectionnées et variées pour développer la culture de contre-saison (utilisation des rizières après la récolte du riz, pour les cultures maraîchères).

- La production vivrière pluviale (haricot, manioc, soja…), en fournissant l’appui technique et les semences.

- La mise en place de pépinières afin d’alimenter les besoins de nombreux paysans en plants (légumes, fruitiers, mûriers et variétés forestières).

-Le développement des cultures de contre-saison, principalement auprès des femmes. Celles-ci en tirent un revenu significatif qui leur permet de financer la scolarité de leurs enfants et de faire face à diverses dépenses, ce qui leur donne l’impression d’avoir enfin une certaine aisance.

Récolte Haricots            Pépinières          arrosage pépinières

Si l’objectif d’autosuffisance alimentaire est la principale priorité envers les groupes de paysans partenaires, l’intervention d’AMADEA se développe de plus en plus dans le soutien aux projets d’AGR (Activités Génératrices de Revenus) qui sont les plus en capacité d’améliorer la situation de chaque famille par le développement de différents projets.

Pour plus d’informations sur ces projets, rendez-vous ici.

Les Foires

Les foires annuelles sont les vitrines des résultats concrets des actions d’AMADEA en faveur des paysans que l’association encadre. Elles ont lieu chaque année en octobre et sont un moment fort de rencontres, d’échanges et d’émulation. En raccourci, on peut y voir une synthèse des actions d’AMADEA, surtout pour ce qu’elles apportent dans l’amélioration de la qualité de vie des paysans. Elles constituent également un moment privilégié d’échanges entre les paysans et les adhérents venus de France.

- Au nord d’Antananarivo : Antanetibe-Mahazaza, Mahitsy et Fiahonana