1. Accueil
  2. /
  3. Les comités
  4. /
  5. Comité Lot-et-Garonne


Comité Lot-et-Garonne

Actualité du Comité

Un stand pour un anniversaire

Un stand pour un anniversaire

Samedi 14 mai, le comité du Lot-et-Garonne a participé à la célébration du 40e anniversaire de la radio locale Espoir FM, à Colayrac-Saint-Cirq (47).

L’occasion pour les bénévoles et principalement leur présidente, Hélène Péraire, de présenter les diverses activités de l’association à Madagascar, avec – entre autres – le tout nouveau programme de parrainage des enfants du centre de Mahambo.
Le comité avait installé un stand présentant divers produits de l’artisanat malgache ainsi qu’une abondante documentation sur les actions d’AMADEA. Anniversaire de «Espoir FM» oblige, la présidente a même eu droit à une interview sur les ondes de la radio locale.


Retrouvailles à La Bourboule

Retrouvailles à La Bourboule

Après 2 années «d’abstinence», le temps des retrouvailles est revenu. On retiendra qu’en 2022, l’assemblée générale annuelle d’Amadea s’est à nouveau déroulée en «présentiel» , saluée pour l’occasion par 2 belles journées printanières dans le cadre verdoyant et reposant du Domaine de Fohet, à La Bourboule (63).

Lorsqu’elles sont bonnes, les habitudes ne se perdent jamais ! C’est ainsi que les adhérents, amis et sympathisants d’Amadea – hélas un peu moins nombreux que d’habitude – se sont retrouvés, samedi 26 et dimanche 27 mars, comme s’ils s’étaient quittés la veille, pour deux 1/2 journées de travail et d’échanges autour des nombreuses activités d’AMADEA.

Conséquence également de la crise sanitaire qui a perturbé durant 2 longues années le fonctionnement de l’association, un dispositif de visioconférence a été mis en place pour permettre à ceux qui ne pouvaient être présents physiquement, de participer malgré tout aux débats.

Au programme du samedi après-midi, une réunion du conseil d’administration suivi d’une présentation, par Lalao et Patrick Johannes, des principales actions en cours à Madagascar. Grâce à Annie Christelle, étudiante en communication à Antananarivo, nous disposons à présent de reportages qui permettent de montrer – comme si on y était – tout ce qui se fait sur place. Plus que des mots, les situations présentées montrent toute l’ampleur du travail réalisé.

Cliquer sur une image pour lancer le diaporama

Pour terminer de façon joyeuse et même gouleyante cette première demie-journée de travail, une dégustation des vins Bio du domaine Baron Château Méric – Château Chante l’oiseau a été proposée par le comité de Gironde, avant de s’attabler devant une potée auvergnate qui en a régalé plus d’un.

La deuxième 1/2 journée, celle du dimanche est traditionnellement consacrée à l’assemblée générale avec la présentation du rapport moral puis du rapport financier, une présentation des projets pour l’année à venir et enfin un temps d’échanges entre les représentants des différents comités.



À l’atelier de soierie d’Amberomanga,       l’eau va bientôt couler à flot !

À l’atelier de soierie d’Amberomanga, l’eau va bientôt couler à flot !

Le dossier de l’alimentation en eau potable de l’unité séricicole d’Amberomanga et du village d’Antaninandrokely est plus que jamais en bonne voie.
Les demandes de subventions déposées par AMADEA auprès de l’Agglo d’Agen et de l’Agence de l’eau Adour – Garonne ont été acceptées. En cette fin d’année, c’est un beau cadeau de Noël pour tous les paysans et sériciculteurs associés à cet important projet.

La réalisation d’un système d’’alimentation en eau potable de l’unité séricicole et du village d’Antaninandrokely, situés à Amberomanga, a été établi sur un budget total de 30 427€.

Le 29 septembre dernier, après un long et patient travail de préparation du Comité Lot-et-Garonne, sous l’impulsion de sa présidente Hélène Peraire et avec le soutien de la commune de Saint-Hilaire de Lusignan, les demandes de subventions ont été examinées et approuvées par les 2 organismes publics.

Les subventions accordées par l’Agglo d’Agen et l’Agence de bassin Adour-Garonne permettent de couvrir le budget de ce projet à 90%.

Par rapport au projet initial, il a fallu s’adapter !

Au départ, il était simplement prévu de réaliser un branchement sur une canalisation devant alimenter la commune d’Antanetibe-Mahazaza, à partir d’un captage situé en amont.

Le captage n’ayant pas été réalisé, il a fallu trouver une autre solution et il a été décidé de réaliser un forage sur place, avec l’installation d’une pompe immergée alimentée électriquement par l’énergie solaire.

Dès l’annonce de l’attribution des subventions, l’entrepreneur pressenti pour réaliser les travaux a été contacté.

Réaction d’une pionnière du dossier

En tant que volontaire bénévole, Anne de Montbron s’est rendue à Madagascar en 2014 pour faire la formation des ouvrières, fileuses et tisseuses de l’atelier Madasoie.
Voici sa réaction lorsque l’information lui est parvenue.
« Quelle belle nouvelle !!! Merci pour l’info, ça fait plaisir de savoir que l’arrivée de l’eau va permettre une meilleure qualité de vie pour tous ceux qui vivent et travaillent à l’atelier de soie. Quelle chance pour les teintures et les différentes opérations de décreusage et de filage de la soie. J’espère qu’ils pourront installer des grands bacs à laver dans l’atelier de teinture.
Je suis vraiment heureuse de ces bonnes nouvelles, je suppose que c’est le résultat de bien des démarches de votre part à tous.

Ce genre de miracle n’arrive pas tout seul. Alors félicitations à toute l’équipe.»


Retrouvailles pour les élus du conseil d’Administration

Retrouvailles pour les élus du conseil d’Administration

Après 2 années perturbées par la crise du COVID-19 et des réunions qui ont du se tenir à distance, en visioconférence, le GRAND CA 2021 a pu être organisé cette année à Besançon, les 24-25 et 26 septembre.

Compte rendu de Michel Faivre-Miny – comité Amadea de Franche Comté

Le plaisir des retrouvailles

L’accueil s’est fait au centre de séjour Éthic Étapes de Besançon. 
Enfin, nous avons pu nous retrouver en «présentiel», mais avec malgré tout l’intermédiaire bien connu de la visioconférence pour celles et ceux qui – pour divers motifs – n’ont pu nous rejoindre.

C’était un réel  plaisir à se revoir, surtout après la transformation des 2 derniers grand CA en visioconférence.

Le vendredi après-midi, 11 membres du CA venus des différents comités étaient présents ainsi que 5 autres membres à distance. Lalao et Patrick (cheffe de projets et chef de mission à Madagascar) étaient également venus de Madagascar.
Le samedi,  11 sympathisants et adhérents Amadea francs-comtois nous ont rejoints dans la salle.

A Madagascar comme en France, des sujets multiples

Comme d’habitude pour ces réunions du Conseil d’Administration, l’ordre du jour est conséquent et les sujets à aborder multiples.

Lalao et Patrick ont fait le tour des diverses activités et projets  menés par AMADEA sur Madagascar.

Quelques exemples : le fonctionnement et l’entretien des centres d’accueil, les écoles, la distribution des kits scolaires (avec cette année, une rentrée scolaire qui s’est faite un mois plus tôt à Madagascar), le partenariat avec UEPLM, les actions de formation pour les groupements de paysans, la foire qui se tiendra cette année aussi sur un seul et même lieu, à Andranovelona, à proximité de la sécherie…

Pour l’activité en France, il a été notamment question des difficultés de renouvellement du service civique, de la poursuite du projet de dynamisation du site piscicole de Fieranana par Tifhery Rabesaotra, de l’étude des propositions de voyage solidaires à Madagascar ( ex : celui de l’école des mines d’Alès, avec qui nous avons pu discuter en visio), de l’envoi du container, des difficultés d’approvisionnement des comités en artisanat malgache(voir ci-dessous) et… Du niveau des finances qui diminue car peu de ventes ont pu être réalisées en 2020 et 2021 par les différents comités régionaux.

Vers un parrainage individuel, mais mutualisé à Mahambo

Une réflexion est menée pour engager des parrainages individuels /collectifs sur le site Mahambo, lequel ne bénéficie pas du programme UEPLM  (trop petite structure, éloignement de la capitale ). Cette proposition qui a été adoptée, répond à un besoin pour le centre, mais également pour certains de nos donateurs qui souhaitent suivre plus particulièrement le cursus scolaire de l’enfant parrainé.

Au final, trois jours denses, riches en rencontre, en idées et en partage. C’est là le moteur de ce qui nous anime et qui fait sens dans notre engagement solidaire avec Madagascar à travers AMADEA.

La foire aux épices des comités …

Patrick et Lalao Johannes ne sont pas arrivés de Madagascar les mains vides. Avec leurs bagages, 5 valises transportaient des «commandes» des différents comités.
Il faut dire que depuis 2 ans et les restrictions de circulation liées à la pandémie de COVID-19, les voyageurs en provenance de Madagascar se sont faits de plus en plus rares.
Pour les comités – même si les occasions de vendre de l’artisanat malgache ont également fortement diminuées – il y avait necessité et même urgence à compléter et renouveler les stocks d’épices, de fruits séchés, de savons et de soiries en provenance de la grande Île.
Si les commandes avaient bien été passées, les capacités d’emport de nos 2 voyageurs etaient malgré tout assez limitées.
Au final, tout a été «mis sur la table» ! Chaque comité a pu (à peu près) bénéficier de ce qu’il avait commandé … Et les produits les plus rares ont été équitablement partagés.


Agenda du Comité

Samedi 14 mai

Colayrac-Saint-Cirq (47) : Stand d’information à l’occasion de la fête anniversaire de la radio Espoir FM 

 

Contacter ce Comité

[/et_pb_text][/et_pb_column][/et_pb_row]