À l’atelier de soierie d’Amberomanga,       l’eau va bientôt couler à flot !

À l’atelier de soierie d’Amberomanga, l’eau va bientôt couler à flot !

Le dossier de l’alimentation en eau potable de l’unité séricicole d’Amberomanga et du village d’Antaninandrokely est plus que jamais en bonne voie.Les demandes de subventions déposées par AMADEA auprès de l’Agglo d’Agen et de l’Agence de l’eau Adour – Garonne ont été acceptées. En cette fin d’année, c’est un beau cadeau de Noël pour tous les paysans et sériciculteurs associés à cet important projet. La réalisation d’un système d’’alimentation en eau potable de l’unité séricicole et du village d’Antaninandrokely, situés à Amberomanga, a été établi sur un budget total de 30 427€. Le 29 septembre dernier, après un long et patient travail de préparation du Comité Lot-et-Garonne, sous l’impulsion de sa présidente Hélène Peraire et avec le soutien de la commune de Saint-Hilaire de Lusignan, les demandes de subventions ont été examinées et approuvées par les 2 organismes publics. Les subventions accordées par l’Agglo d’Agen et l’Agence de bassin Adour-Garonne permettent de couvrir le budget de ce projet à 90%. Par rapport au projet initial, il a fallu s’adapter ! Au départ, il était simplement prévu de réaliser un branchement sur une canalisation devant alimenter la commune d’Antanetibe-Mahazaza, à partir d’un captage situé en amont. Le captage n’ayant pas été réalisé, il a fallu trouver une autre solution et il a été décidé de réaliser un forage sur place, avec l’installation d’une pompe immergée alimentée électriquement par l’énergie solaire. Dès l’annonce de l’attribution des subventions, l’entrepreneur pressenti pour réaliser les travaux a été contacté. Réaction d’une pionnière du dossier En tant que volontaire bénévole, Anne de Montbron s’est rendue à Madagascar en 2014 pour faire la formation des ouvrières,...
Retrouvailles pour les élus du conseil d’Administration

Retrouvailles pour les élus du conseil d’Administration

Après 2 années perturbées par la crise du COVID-19 et des réunions qui ont du se tenir à distance, en visioconférence, le GRAND CA 2021 a pu être organisé cette année à Besançon, les 24-25 et 26 septembre. Compte rendu de Michel Faivre-Miny – comité Amadea de Franche Comté Le plaisir des retrouvailles L’accueil s’est fait au centre de séjour Éthic Étapes de Besançon. Enfin, nous avons pu nous retrouver en «présentiel», mais avec malgré tout l’intermédiaire bien connu de la visioconférence pour celles et ceux qui – pour divers motifs – n’ont pu nous rejoindre. C’était un réel  plaisir à se revoir, surtout après la transformation des 2 derniers grand CA en visioconférence. Le vendredi après-midi, 11 membres du CA venus des différents comités étaient présents ainsi que 5 autres membres à distance. Lalao et Patrick (cheffe de projets et chef de mission à Madagascar) étaient également venus de Madagascar.Le samedi,  11 sympathisants et adhérents Amadea francs-comtois nous ont rejoints dans la salle. A Madagascar comme en France, des sujets multiples Comme d’habitude pour ces réunions du Conseil d’Administration, l’ordre du jour est conséquent et les sujets à aborder multiples. Lalao et Patrick ont fait le tour des diverses activités et projets  menés par AMADEA sur Madagascar. Quelques exemples : le fonctionnement et l’entretien des centres d’accueil, les écoles, la distribution des kits scolaires (avec cette année, une rentrée scolaire qui s’est faite un mois plus tôt à Madagascar), le partenariat avec UEPLM, les actions de formation pour les groupements de paysans, la foire qui se tiendra cette année aussi sur un seul et même lieu, à Andranovelona, à proximité de la sécherie… Pour l’activité en France, il a été notamment question des...