Un nouveau kiosque pour Mahambo

Un nouveau kiosque pour Mahambo

Un groupe d’étudiants de l’association grenobloise SOS – Savoir oser la solidarité – a effectué un séjour solidaire de 5 semaines à Madagascar. Du 8 mai au 18 juin, ils étaient à Mahambo pour édifier un nouveau kiosque pour les pensionnaires du centre Nomena de Mahambo. Après une première partie de séjour sur les hauts plateaux, au centre Mirana Tsiky d’Antsirabe, le groupe d’une dizaine d’étudiants de l’école de Management de Grenoble s’est rendu sur la côte Est, au centre d’accueil de Mahambo. En plus d’avoir apporté le financement pour l’achat des matériaux et la rémunération de la main d’oeuvre locale, ils ont participé aux activités du centre et mis la main à la pâte pour réaliser la construction.  Préc 1de7 Suiv. Le nouvel abri, destiné aux activités extérieures des enfants du centre lorsqu’il pleut ou qu’il y a trop de soleil, est plus grand et mieux conçu que le précédent, endommagé l’an passé par le passage d’un cyclone. Au départ des étudiants, le chantier était quasiment terminé et la qualité des travaux réalisés est satisfaisante. Il restet encore à ajouter un prolongement de toiture (une sorte d’auvent) pour protéger l’intérieur de la pluie et à poser un plafond pour réduire le bruit de la pluie sur les tôles.Le kiosque servira également d’espace d’accueil pour les visiteur, mais déjà, il a été utilisé par des élèves du lycée français d’Antananarivo, venus à Mahambo remettre des dons de vêtements. Les jeunes de SOS Grenoble apportent non seulement des fonds collectés en France pour réaliser des travaux, mais ils financent également leur séjour et participent de manière active aux différents chantiers solidaires. Cela fait 8...
La fête du lait à Mahazaza

La fête du lait à Mahazaza

Le 5 juillet dernier, à Mahazaza, les groupements VTMMA de la zone Est ont organisé la Fête du Lait pour promouvoir l’élevage bovin et la valorisation de ses produits dérivés : lait, yogourt, beurre, etc. Reportage : Annie Christelle ©AMADEA 2024 Comme à l’accoutumée, la manifestation a débuté par un défilé carnavalesque depuis le centre du village jusqu’au lieu de la cérémonie. Ensuite, les festivités ont démarré avec les discours des différents responsables et personnalités invitées, dont des représentants du Malagasy Diary Board (MDB), le groupement d’intérêt économique pour le développement et la coordination de la filière lait). Objectif de la journée : montrer l’importance du lait dans la vie quotidienne et ses bienfaits pour la santé. L’équipe d’Amadea de la zone Est a ouvert la fête avec un spectacle de danses illustrant les différentes régions de Madagascar. Préc 1de14 Suiv. Pour marquer cette journée, du lait a été distribué à tous les participants et un toast a été porté pour souhaiter l’augmentation de la production laitière. Aux alentours de midi, les invités et l’équipe d’encadrement d’Amadea ont été conviés à un déjeuner suivi d’une dégustation de différents plats réalisés à partir de produits lactés. Durant l’après-midi, les membres des groupements agricoles appuyés par l’équipe d’Amadea ont animé la fête avec des danses folkloriques, des poésies, mais aussi des séances de mimes et même une session de zumba. Dans une ambiance festive et éducative, ette journée de célébration de la filière «lait» a permis de mettre en valeur l’importance de l’élevage bovin dans la...
La communauté malgache des Alpes Maritimes célèbre la fête nationale

La communauté malgache des Alpes Maritimes célèbre la fête nationale

Samedi 29 juin, au Centre Universitaire Méditerranéen (CUM) de Nice, une cérémonie célébrant le 64eme anniversaire de l’indépendance de Madagascar a été organisée par Mme Mirana RAMIARISOA, présidente de l’association AMC06. La section niçoise d’AMADEA était de la «party» ! Plus de 200 personnes, membres de la diaspora Malagasy de Nice et des Alpes Maritimes ainsi que de nombreux sympathisants, ont participé à cette très belle journée de célébration. Le fête s’est déroulée dans une atmosphère chaleureuse et festive ; elle a permis une démonstration de la richesse culturelle de Madagascar et un renforcement des liens entre les différentes communautés présentes sur la Côte d’Azur. Les stands des associations ont également affiché une vitrine variée de l’artisanat Malagasy, qu’il soit traditionnel ou contemporain. Pour Valérie et Rémi ANDRÉ, cette rencontre a été l’occasion de présenter l’association AMADEA et ses actions à Madagascar, mais également d’échanger avec les participants autour du stand d’artisanat. La manifestation organisée le jour de la fête nationale Malagasy s’est déroulée en présence du Consul de Madagascar à Marseille, M. Hery Rabearisoa et de ses deux Vice-Consules. Dans l’assistance, figuraient entre autres des représentants des communautés cultuelles et culturelles malgaches de Nice et des Alpes Maritimes ; le Groupe VAKOKA Malagasy de Nice (VNM), la communauté catholique malgache Côte d’Azur (CCMCA ), les communautés protestantes et luthériennes malgaches de Nice (FPMA et Nice FLME) ainsi que les présidents et représentants des associations franco-malgaches d’aide humanitaire œuvrant à Madagascar. La famille ANDRÉ tient à remercier Mme Mirana RAMIARISOA, présidente de l’association AMC06, pour son...
Une journée particulière dans le mois de l’enfance

Une journée particulière dans le mois de l’enfance

Le 25 juin 2024, à la veille de la fête nationale malgache, les communes de Fiahonana (zone Est) et de Mahazaza (zone Ouest) ont chacune organisé une journée particulère pour les enfants. 184 élèves de primaire, membres du programme Vahatra, ont participé aux festivités. Cette journée s’inscrit dans le cadre du mois de l’enfance organisé chaque année par le ministère de la population, de la protection sociale et de la promotion de la femme. A cette occasion, tout au long de la manifestation, les enfants ont pu mettre en valeur leurs droits. Reportage : Annie Christelle © AMADEA juin 2024 Ils se sont exprimés à travers diverses activités : chants, théâtre, danse folklorique, poésie, kabary (discours prononcé en public), ainsi que le «Tsikonina». Ce terme désigne une tradition Malgache qui veut que les enfants préparent eux-mêmes leur repas avec de petits ustensiles de cuisine. Cela leur permet d’apprendre à préparer des repas sains et nutritifs, tout en aidant leurs parents en cuisine. Préc 1de16 Suiv. À la fin de la journée, les enfants ont reçu des bonbons de la part des représentants des deux communes ainsi que des lampions en papier, fournis par le programme...