Vues aériennes des sites d’Andranovelona et Fieranana

Grace à 4 élèves ingénieurs de l’école des Mines d’Alès qui ont profité d’une année de césure dans leurs études pour effectuer un séjour solidaire à Madagascar, voici des vues inédites de 2 installations soutenues par AMADEA. Elles ont été réalisées par un drone et permettent d’avoir un aperçu sur les sites de la Coopérative Tsinjo, à Andranovelona et sur la pisciculture de Fieranana. Coopérative Tsinjo, à Andranovelona Autour de la sècherie et de la savonnerie de la Koperativa tsinjo, les constructions se multiplient. Un bâtiment abritant la distillerie d’huiles essentielles a été édifié et un atelier de menuiserie est en fin de construction. Depuis peu, l’ensemble du site est autonome en énergie après la pose de panneaux solaires sur le toit de la sècherie. Le logement du gardien ainsi que le local de vente et l’unité de restauration, à l’entrée du site, bénéficient également de l’electricite produite. Pisciculture de Fieranana La pisciculture de Fieranana est située près d’Antanatibe – Mahazaza, dans le groupement VTMMA de la zone...
Certification «Bio» pour le physalis séché et la coopérative Tsinjo

Certification «Bio» pour le physalis séché et la coopérative Tsinjo

Grande nouvelle attendue depuis plusieurs années : la coopérative Tsinjo ainsi que sa production de physalis (frais et séchés) viennent d’obtenir le label «bio». Il leur a été délivré par l’organisme international «ECOCERT» dont les certifications garantissent et valorisent les meilleures pratiques sociales et environnementales. Conditionnement 100 g. Conditionnement en recto verso Sachets de 100g et 50g Conditionnement 50 g. Pour obtenir la certification ECOCERT avec le VMM, un réseau des sécheurs créé par le Centre écologique Albert Schweitzer (CEAS), il a fallu d’abord identifier les terrains n’ayant pas reçu de produits chimiques depuis au moins 3 ans puis réunir et soumettre un grand nombre de données à l’examen des agents certificateurs, ce qui a pris plusieurs mois. Pour rappel, 184 producteurs des groupements VTMMA sont concernés par cet agrément. Présentation des activités de la coopérative Tsinjo Satisfaction et Félicitations … des réactions unanimes ! «C’est avec une fierté certaine que je vous transfère cette annonce. Cela ne fut pas facile, mais grâce à la ténacité de tous ceux qui y ont contribué, le physalis et la sécherie (pour le séchage du physalis) ont obtenu leur certification Bio. Nous avons pu l’obtenir grâce à l’implication de tous : des techniciens Hasmine, Seth, Nambinina pour l’identification des paysans et des parcelles à certifier, du Dr. Soa pour la partie hygiène (et pas que …) et de Christianna pour les échanges avec ECOCERT. Il a fallu beaucoup de réunions, de déplacements sur les sites, d’échanges … Merci également au CEAS pour sa contribution financière dans la prise en charge d’une partie des frais». Patrick Johannes, chef de mission AMADEA «SUPER ! BRAVO à...
Des jeunes paysans en formation pour préparer l’avenir

Des jeunes paysans en formation pour préparer l’avenir

Depuis plusieurs mois, trente jeunes agriculteurs et éleveurs des 2 groupements VTMMA Est et Ouest ont entamé un cycle de formation sur 2 ans. C’est parmi ces hommes et ces femmes qu’AMADEA espère trouver les «leaders de demain» ! Ce projet de formation est le fruit d’une réflexion initiée au sein d’AMADEA pour assurer la relève des techniciens qui encadrent actuellement les groupements paysans. L’objectif est ainsi de pérenniser nos actions sur le long terme. Pour cela, dans chaque groupement VTMMA, 15 jeunes (hommes et femmes, de 19 à 35 ans) ont été sélectionnés. L’objectif est de leur donner les bases nécessaires pour intervenir dans les différents secteurs de l’économie rurale. Un cursus de formation adapté Un programme de formation sur 2 ans, adapté à leurs besoins spécifiques, a été établi. La première année, à raison d’une semaine par mois, les stagiaires vont travailler sur 10 thèmes concernant les différentes activités agricoles soutenues par AMADEA : pisciculture, sériciculture, riziculture, aviculture, pépinières de fruits et légumes et même développement personnel, hygiène et nutrition. Dans le même temps, les stagiaires doivent préparer collectivement des projets de développement pour leurs groupements. Les 2 dernières semaines seront consacrées à la formalisation de ces projets. La seconde année, ils mettront en œuvre les projets de développement qu’ils auront étudiés la première année, dans leurs groupements respectifs. Durant toute la formation, un système de tutorat permet aux jeunes paysans d’être accompagnés par les techniciens d’AMADEA. En fonction des projets, une aide à l’équipement sera également apportée lors de leurs réalisations. Découverte des activités génératrices de revenus Pour acquérir des compétences dans tous les domaines de...
Un alambic à Andranovelona

Un alambic à Andranovelona

Nous y voilà !Non sans quelques retards, difficultés et péripéties diverses, le projet de distillerie d’huiles essentielles, sur le site de la coopérative Tsinjo, à Andranovelona, est désormais entré dans sa phase opérationnelle.La «première cuvée» d’huile essentielle de Ravintsara a été distillée et les résultats sont prometteurs. Pour la première opération de distillation, 210 kilos de feuilles de ravintsara ont permis de produire 3,5 litres d’huile essentielle. Selon le formateur présent sur place, c’est un très bon rendement ! Un projet infusé … au goutte à goutte ! Le projet d’installation d’une unité de distillation d’huiles essentielles dans l’enceinte de la coopérative Tsinjo, ne date pas d’hier. Avant que le Conseil régional de Nouvelle Aquitaine n’accorde sa subvention, (lire l’article ici) il a fallu, pour le comité AMADEA Centre Ouest Atlantique, monter tout un dossier technique et s’entourer des garanties nécessaires : acquisition du matériel, soutien d’un professionnel de la filière, formation, etc. Le transport par conteneur, jusqu’à Madagascar, d’un ancien alambic de la région charentaise et surtout les formalités douanières, n’ont pas été non plus l’épisode le plus simple à gérer. Après avoir demandé conseil à un spécialiste malagasy – qui va d’ailleurs aider à l’installation du matériel et à la formation des membres de la coopérative – il a finalement été conseillé d’acquérir sur place un alambic neuf chez un fabricant qui fournit déjà de nombreux projets de distillation à Madagascar. Finalement cet alambic ne pourra être installé que dans un second temps, mais il a donné l’impulsion nécessaire. Une jeune entreprise locale, spécialisée dans la distillation, a été sollicitée pour la fabrication, l’installation et la mise...
Amadea s’affiche au 7e salon de la gastronomie, à Antananarivo

Amadea s’affiche au 7e salon de la gastronomie, à Antananarivo

Du 30 septembre au 2 octobre, avec les représentants des groupements agricoles et ses différents partenaires des ateliers de transformation d’Andranovelona, d’Amberomanga et d’Antsirabe, Amadea participe au salon de la gastronomie organisée par l’Alliance Française d’Antananarivo. En 2019, cet événement avait rassemblé plus de 7 000 personnes et une centaine de professionnels, principalement des restaurateurs, de jeunes entrepreneurs, des producteurs, des distributeurs de produits agroalimentaires et gastronomiques ainsi que des acteurs de la formation professionnelle. Pour cette 7e édition du salon de la gastronomie, l’accent est porté sur la valorisation des jeunes entreprises innovantes dites « jeunes pousses » dans l’entreprenariat agricole et agroalimentaire. Et justement, à travers les activités de transformation de la coopérative Tsinjo, AMADEA est au centre du débat. Parmi la quarantaine de stands installés dans les jardins de l’Alliance Française, AMADEA est encore une fois particulièrement bien représentée. Toute les produits élaborés par les acteurs de la Coopérative Tsinjo, de l’atelier de spiruline d’Antsirabe, de la savonnerie Savoniko ou encore de l’unité de tissage Mada’Soie, sont ici présentés. C’est une très importante vitrine publique pour l’association et pour les groupements d’agriculteurs. Sous l’impulsion de Christianna Rama, responsable de la commercialisation d’AMADEA, toute la gamme des produits créés et développés au fil des années trouve un débouché potentiel. Préc 1de32 Suiv. Reportage photo : Annie Christelle A noter que vendredi 1 octobre au Tamboho Boutik Hôtel à Ambodivona, se déroulera un des moments phares de la manifestation : une soirée de gala et de show culinaire avec la participation de plusieurs Grands Chefs Malagasy et...
Formation à l’agroécologie pour les VTMMA

Formation à l’agroécologie pour les VTMMA

Du 14 au 19 juin, 200 agriculteurs des groupements Est et Ouest ont été conviés à une formation de 3 jours à l’agroécologie. Une formation théorique et pratique qui entre dans le cadre du programme VAHATRA, en partenariat avec l’association «Un Enfant par la main» (UEPLM). Pour les paysans de la zone Est, la formation s’est déroulée dans les locaux des religieuses du secteur, à Mahazaza, alors que les stagiaires de la zone Ouest ont été accueillis dans le réfectoire de la nouvelle maison des groupements VTMMA, à Andranovelona. Une formation théorique , mais également sur le terrain ! A travers cette formation, l’objectif est de permettre aux petits producteurs de découvrir de nouvelles manières de cultiver, plus respectueuses de l’environnement, mais aussi de se lancer dans de nouvelles cultures de fruits et de légumes qu’ils ne pratiquaient pas jusqu’alors. En plus des cours théorique sur les bases de l’agroécologie et sur les différents critères à respecter, la formation de 3 jours comporte un volet «pratique» … Sur le terrain ! 1 – Rappel sur site des principes de base du choix et de la délimitation d’une parcelle pour la culture des arbres fruitiers. 2 – Collecte de masse verte (feuilles, branchages) qui entrent dans la fabrication du compost 3 – Amas de matières sèches pour compost et identification des plantes qui composent les matières sèches (tephrosia, crotalaire, sesbania …) 4 – Mise en place des matières sèches et repartition de la masse verte sur les matières sèches 5 – Pose des piquets pour délimiter avec exactitude la superficie de la parcelle pour la plantation des arbres fruitiers. En...