Repas – Concert à Colayrac Saint-Cirq

Repas – Concert à Colayrac Saint-Cirq

Samedi 6 avril, à la salle des fêtes de Colayrac Saint-Cirq, le comité du lot-et-Garonne a organisé une grande soirée musicale au bénéfice des actions d’Amadea. Une soirée réussie en tout point ! Gaieté et bonne humeur pour une soirée très festive Ambiance détendue et bonne humeur étaient au programme avec la venue du groupe musical «Les gascons Five +», 6 musiciens adeptes du Blues et du rock français.Pour les accompagner, le comité avait fait appel à «Tonton Fredo» à bord de son food truck, pour déguster quelques bons petits plats de la cuisine traditionnelle.Bref, une soirée en tout point réussie...
Un tandem  solidaire pour des collégiens Francs- comtois et Malgaches

Un tandem solidaire pour des collégiens Francs- comtois et Malgaches

Depuis le début de l’année, les élèves d’une classe de 5e d’un collège privé de Vercel, dans le Doubs, sont en relation directe avec ceux d’une classe de 5e du collège d’Andranovelona, à Madagascar. C’est ce que l’on appelle le dispositif “Tandems Solidaires“ qui permet, via une ONG (ici le comité AMADEA Franche-Comté), de mettre en relation des établissements scolaires pour leur permettre d’échanger sur l’interculturalité et l’engagement solidaire et citoyen. Un tandem de longue haleine ! Depuis l’acceptation du projet, celui-ci a déjà commencé à trouver un début de réalisation et va continuer de se développer jusqu’à la fin de l’année scolaire.– Début Janvier, la présidente du comité franc-comtois, Monique Gry, accompagnée par Michèle Faivre Miny, s’est rendue à Vercel pour présenter l’association aux collégiens et à leur enseignante référente, la professeure de français. – Dans le même temps, à Madagascar, Lalao Johannès a expliqué aux enseignants et aux élèves du collège d’Andranovelona quel était le but de ce tandem et comment le concrétiser. Ensuite, à Madagascar comme en Franche-Comté, chaque classe a travaillé  de son côté  pour pouvoir montrer aux collégiens de l’autre pays, différentes facettes de leur vie quotidienne. Par exemple :  comment s’effectue le trajet vers l’école … Quelle est l’organisation de la cellule familiale … Comment se déroule une journée scolaire «type» … Comment fonctionne la cantine … Jusqu’à la description d’une recette de cuisine !Tout cela a donné lieu à la réalisation d’affichettes qui, depuis, ont été échangées entre les 2 établissements. Quelques exemples du travail réalisé par les élèves du collège de Vercel Au collège d’Andranovelona, Les élèves ont reçu l’aide d’Annie Christelle...
Des retrouvailles annuelles studieuses à La Bourboule

Des retrouvailles annuelles studieuses à La Bourboule

Chaque année, la tenue de l’Assemblée Générale de la fédération AMADEA, à La Bourboule, est l’occasion pour les différents comités de se retrouver dans une ambiance à la fois festive et studieuse.  L’AG 2024 n’aura pas échappé à la règle, avec, cette année, une assistance plus importante que d’habitude et notamment, la venue de nombreux jeunes, fils et filles de nos adhérents, mais également d’une nonagénaire jurassienne qui tenait à marquer par sa présence, son soutien à nos actions à Madagascar. Précédée par une réunion du Conseil d’Administration, l’AG proprement dite a permis de faire le tour de toutes les actions en cours, des projets à venir et d’avoir, de la part de nos deux responsables sur place, une analyse de la situation actuelle à Madagascar. Un niveau de dépense élevé, mais justifié Signe de la vitalité de l’engagement “amadéen“, le bilan financier présenté par notre trésorier, Jean-Yves Barthe, affiche un niveau de dépenses élevé, heureusement accompagné par une augmentation du nombre des adhésions, des dons et des subventions recueillis par les comités régionaux. On relève également une progression significative du bénévolat en France, l’équivalent de 5 emplois à temps plein pour la seule fédération, ce qui illustre bien la vitalité et l’engagement de nos membres. Des participants venus de toute la France et de Madagascar Préc 1de11 Suiv. Tour de table l’AG qui se déroule sur 2 jours, permet également des échanges lors des repas pris en commun. En conclusion … Pour pérenniser nos actions sur le terrain, il apparaît toutefois nécessaire, d’insister sur l’importance – pour l’association – d’avoir une bonne  visibilité sur ses ressources financières, ce...